La doctrine sociale de l'Église au quotidien

La lettre des Z'amis de Zachée

10e édition – Février 2018

Les Z'actus

Les Z'inscriptions au Forum Zachée sont ouvertes!

Dans notre quotidien à cent à l’heure, qui nous pousse à faire toujours plus dans un temps toujours plus court, quoi de mieux que de se poser quelques jours pour réfléchir à ces « temps qui courent » ? C’est l’invitation lancée par l’équipe du Forum Zachée qui vous concocte un cocktail de propositions savoureuses avec des intervenants de qualité et de tous horizons: un auteur/ consultant, une oblate bénédictine, un économiste, un évêque, une coach, un formateur, une artiste peintre… Demandez le programme !

Les Z'actus

Teaser Forum Zachée 2018

Découvrez le teaser du prochain Forum Zachée 2018 et les témoignages de ceux qui ont participé au Forum 2017… A partager sans modération !

Les Z'actus

Lire

S'exercer

Prier

Les travailleurs doivent aussi avoir la possibilité de développer leurs qualités et leur personnalité dans l’exercice même de leur travail. Tout en y appliquant leur temps et leurs forces d’une manière consciencieuse, que tous jouissent par ailleurs d’un temps de repos et de loisir suffisant qui leur permette aussi d’entretenir une vie familiale, culturelle, sociale et religieuse. Bien plus, ils doivent avoir la possibilité de déployer librement des facultés et des capacités qu’ils ont peut-être peu l’occasion d’exercer dans leur travail professionnel.

Réf: Concile Vatican II, Gaudium et Spes, Section 2 – Principes directeurs de l’ensemble de la vie économico-sociale, §67 : http://www.doctrine-sociale-catholique.fr/index.php?132 

En début de journée (10 minutes). – Aujourd’hui, je vais apprendre à observer la façon dont je prends du repos. Nous l’avons compris, ce n’est pas un détail. Le repos m’a été donné par le Seigneur et pour le Seigneur. Sans le repos, je ne suis qu’un rouage de la Création, pas l’acteur libre que le Seigneur veut que je sois.

Exercice du jour. – A plusieurs reprises, durant cette journée, j’arrêterai volontairement mon activité pour ne rien faire pendant un instant. A chaque fois, je relis la « parole du jour » pour prendre conscience de ma liberté.

Je loue le Seigneur pour la grâce du repos, et spécialement du repos dominical, qui me rend libre.

Examen du soir (15 minutes). – Je prends un moment pour décrire comment je vis le repos:

  1. Le repos du soir: est-ce que je sais m’arrêter de travailler à heure fixe?
  2. Le repos hebdomadaire; est-ce que je fais une rupture complète?
  3. Les vacances annuelles: est-ce pour moi une fuite, ou un moment parmi d’autres de mon année?

Au total, ai-je tendance à opposer le repos à l’activité, ou l’un et l’autre se complètent-ils harmonieusement?

Questions subsidiaires: si je suis parent au foyer, est-ce que je me préoccupe de mon repos? Et si mon conjoint travaille au foyer, est-ce que je me préoccupe de son repos?

Réf: Exercice 4 du 1er thème « Acteur de la Création » (Parcours Zachée, Ed. Emmanuel 2016, page 54)

Au coucher. – Je rends grâce au Seigneur pour le repos qu’il m’accorde maintenant. Je termine en lisant tout le chapitre 1 de la Genèse et les trois premiers versets du chapitre 2.

Chapitre 1:

AU COMMENCEMENT, Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide, les ténèbres étaient au-dessus de l’abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux. Dieu dit : « Que la lumière soit. » Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière des ténèbres. Dieu appela la lumière « jour », il appela les ténèbres « nuit ». Il y eut un soir, il y eut un matin : premier jour. Et Dieu dit : « Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux. » Dieu fit le firmament, il sépara les eaux qui sont au-dessous du firmament et les eaux qui sont au-dessus. Et ce fut ainsi. Dieu appela le firmament « ciel ». Il y eut un soir, il y eut un matin : deuxième jour. Et Dieu dit : « Les eaux qui sont au-dessous du ciel, qu’elles se rassemblent en un seul lieu, et que paraisse la terre ferme. » Et ce fut ainsi. Dieu appela la terre ferme « terre », et il appela la masse des eaux « mer ». Et Dieu vit que cela était bon. Dieu dit : « Que la terre produise l’herbe, la plante qui porte sa semence, et que, sur la terre, l’arbre à fruit donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. » Et ce fut ainsi. La terre produisit l’herbe, la plante qui porte sa semence, selon son espèce, et l’arbre qui donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. Et Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : troisième jour. Et Dieu dit : « Qu’il y ait des luminaires au firmament du ciel, pour séparer le jour de la nuit ; qu’ils servent de signes pour marquer les fêtes, les jours et les années ; et qu’ils soient, au firmament du ciel, des luminaires pour éclairer la terre. » Et ce fut ainsi. Dieu fit les deux grands luminaires : le plus grand pour commander au jour, le plus petit pour commander à la nuit ; il fit aussi les étoiles. Dieu les plaça au firmament du ciel pour éclairer la terre, pour commander au jour et à la nuit, pour séparer la lumière des ténèbres. Et Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : quatrième jour. Et Dieu dit : « Que les eaux foisonnent d’une profusion d’êtres vivants, et que les oiseaux volent au-dessus de la terre, sous le firmament du ciel. » Dieu créa, selon leur espèce, les grands monstres marins, tous les êtres vivants qui vont et viennent et foisonnent dans les eaux, et aussi, selon leur espèce, tous les oiseaux qui volent. Et Dieu vit que cela était bon. Dieu les bénit par ces paroles : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez les mers, que les oiseaux se multiplient sur la terre. » Il y eut un soir, il y eut un matin : cinquième jour. Et Dieu dit : « Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce, bestiaux, bestioles et bêtes sauvages selon leur espèce. » Et ce fut ainsi. Dieu fit les bêtes sauvages selon leur espèce, les bestiaux selon leur espèce, et toutes les bestioles de la terre selon leur espèce. Et Dieu vit que cela était bon. Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. Qu’il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et viennent sur la terre. » Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. » Dieu dit encore : « Je vous donne toute plante qui porte sa semence sur toute la surface de la terre, et tout arbre dont le fruit porte sa semence : telle sera votre nourriture. À tous les animaux de la terre, à tous les oiseaux du ciel, à tout ce qui va et vient sur la terre et qui a souffle de vie, je donne comme nourriture toute herbe verte. » Et ce fut ainsi. Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait ; et voici : cela était très bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : sixième jour.

Chapitre 2:

Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et tout leur déploiement. Le septième jour, Dieu avait achevé l’œuvre qu’il avait faite. Il se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait faite. Et Dieu bénit le septième jour : il le sanctifia puisque, ce jour-là, il se reposa de toute l’œuvre de création qu’il avait faite.

Réf: Genèse, 1, 1-31 et 2, 1-3

© Communauté de l'Emmanuel
Tous droits réservés pour tous pays | Photos G. Lecuyer | un site 123dev.net